Lorem ipsum dolor sit amet

See More

Here is some more text

 

Mission

Égo/Éco a pour mission d'accompagner les individus à repenser leur rapport à la nature pour passer d’un mode de vie individualiste à une conscience plus large, c’est à dire de l’interdépendance des êtres vivants. Égo/Éco favorise l’équilibre personnel pour un mieux-être collectif. Notre ambition, mettre des individus en action dans l’amélioration concrète des conditions de vie de toute la communauté du vivant.

Inspiration

Égo/Éco s'inspire du Travail qui relie de Joanna Macy, écophilosophe, auteure et spécialiste en bouddhisme. Elle  voit le cheminement d’un activiste comme une spirale  où  4 phases s’interconnectent. D'abord, nous devons avoir de la gratitude, ensuite  reconnaître nos souffrances pour le monde et vivre les émotions qui y sont reliées, ce qui nous permettra de voir avec de nouveaux yeux et aller de l’avant en posant des actions concrètes pour contribuer aux changements sociaux. Elle affirme qu’on doit absolument travailler sur 3 plans distincts pour réaliser ce qu’elle appelle « le grand tournant » face à la situation planétaire. Nous devons changer les structures, poser des gestes activistes et changer notre regard. De caractère expérientiel, cette pratique fait émerger notre écoconscience et nous mobilise pour contribuer au changement global.

 

 

Approche psychocorporelle

Dans les ateliers de théâtre, de mouvements ou d'intériorité, le point de départ est de développer la conscience corporelle puisque c’est elle qui nous permet de reconnaître nos émotions et nos besoins. Les Bases du Qi gong sont enseignées et apportent plus de présence à soi, aux autres et à notre environnement. Nous pouvons alors ressentir notre ancrage, notre force et notre flexibilité, cette présence nous aide à mettre nos limites et à faire face aux difficultés que nous présente la vie.

Joanna Macy
Joanna Macy
press to zoom
Work that reconnects
Work that reconnects
press to zoom

lieu de la formation

La formation aura lieu à la FUSA Sageterre au Bic dans la merveilleuse région du Bas du Fleuve Ancrée dans son milieu depuis 2004, la ferme Sageterre est devenue une Fiducie d’utilité sociale agroécologique (FUSA) en 2019. Sageterre est une FUSA, mais aussi un organisme à but non lucratif (OBNL Sageterre) qui chapeaute des projets agricoles, artistiques, philosophiques et sociaux. Une première au Québec. Légalement, Sageterre n’est la propriété de personne, mais est sous la responsabilité d’un conseil de fiduciaires (qui veille à perpétuité à la mission écologique et sociale), de bénéficiaires particuliers (responsables de projets) et généraux (tout un chacun).

17359270_655028528022783_1458109523516835844_o
17359270_655028528022783_1458109523516835844_o
press to zoom
13718548_1315579121805415_1822623211419317347_n
13718548_1315579121805415_1822623211419317347_n
press to zoom
Jean Bédard
Jean Bédard
press to zoom

fondatrice

EgoEcoBic115.jpg

Isabelle se distingue par son approche unique qui intègre l’art, le corps et la nature. Diplômée en éducation, en coopération interculturelle, formée en science de religions et en thérapie psychocorporelle (1500 h). Elle a choisi de s’outiller davantage en voulant intégrer l’art social à son travail en faisant un Baccalauréat en Theater and Development de l’Université Concordia où le théâtre est enseigné pour être un outil de transformation personnelle et sociale.

 

 Au début de sa vingtaine elle a fait plusieurs séjours dans des programmes de coopération internationale. Par la suite, elle a mis sur pied et guidé deux voyages initiatiques en Inde, un projet d’études interdisciplinaires sur le pèlerinage avec un professeur de l’UQAM et organisé une marche pour la paix auprès des réfugiés tibétains au passage de l’an 2000.

 

Elle a ensuite été animatrice à la vie spirituelle et à l’engagement communautaire et intervenante en interculturel dans un Cégep pendant 10 ans, elle a accompagné des centaines d’étudiant.es en créant des ateliers de groupe intégrant le théâtre et l’approche psychocorporelle afin qu’ils développent une plus grande connaissance et présence à soi, liberté d’expression, acceptation et empuissancement.

 

 Depuis 2014, Isabelle s’est spécialisée en écopsychologie en suivant des formations complémentaires telles que le Travail Qui Relie avec sa fondatrice Joanna Macy, un cours sur Practices and principles of deep transformation: Laying the groundwork for an ecological  civilization avec Jeremy Lent ainsi qu’une formation en thérapie soutenue par la nature accréditée par l’Ordre des Psychologues du Québec. 

 

En 2017, elle fonde Égo/Éco* une entreprise sociale et guide des ateliers et des retraites en pleine nature pour accompagner la transformation personnelle et encourager l’émergence collective vers la transition écologique. Sa pratique écopsychologique intègre un travail de guérison et un changement de vision. Elle a collaboré avec différentes écoles de permaculture au Québec comme l’organisme Mycélium et P3 et à l’international et Atitlan Organic au Guatemala ou elle a offert des ateliers et des retraites de permaculture sociale et avec Metta Earth au Vermont  une retraite  de mouvements improvisés comme outil de transformation et comme pratique d’émergence.

 

 

 En plus de la formation en Écologie intégrée qu’elle offre en collaboration avec l’écrivain et philosophe Jean Bédard, Isabelle offre des ateliers et retraites sur le Travail Qui Relie, le mouvement improvisé en nature, la contemplation, la « Quête de sens, travail et projet de vie » et le théâtre rituel en groupe ou en accompagnement individuel avec elle. Ses 25 ans en intervention psychosociale, de pratique en danse improvisée, de mouvement authentique, de méditation et de qi gong apportent une qualité de présence à son approche. Elle est également enseignante en relation d’aide à l’école de massothérapie Équilibre et Détente et étudiante à temps partielle à l’UQAR en création artistique. 


collaboratrices

190605336_485099912818899_35393933495713

Kristel de Knibber
Conseillère stratégique Sa participation au Forum des Artisans du changement en 2013 fut un point de bascule dans son cheminement car elle y découvre des nouvelles façons d’être et de vivre des projets collectifs tournés vers la confiance du groupe. Depuis, elle s'outille en pratiques d’intelligence collective et détient une AEC en Mobilisation et développement des communautés locales qui lui permettent d'œuvrer à titre de conseillère en développement collectif au Québec. Curieuse de découvrir des chemins permettant de nourrir une qualité de relation à soi et aux autres à la fois sincères, bienveillantes et au service du vivant, Kristel pratique le Focusing et poursuit actuellement une formation continue en Communication non-violente. Co-porteuse de l’esprit, la mission, les valeurs et les orientations d’Égo/Éco, elle est force de proposition dans la réflexion et la mise en action, elle allie le travail individuel et collectif et conjugue les espaces d’idéation et de concrétisation. De par son énergie et son implication, elle veille au bon soin de l’organisation. Elle contribue à la réflexion stratégique à haut niveau d’Égo / Éco, ainsi qu’à la matérialisation, l’incarnation du rêve porté par l’organisation.

18952967_1393526950727120_4968260477378010146_n.jpg

Victoria Rodriguez 

Design Web. Animatrice culturelle et musicienne, Victoria collabore avec Isabelle Fortier pour la création du site web d'Égo Éco. Elle participe aussi à de nombreux projets d'Isabelle dont Voir3 qui est un parcours de théâtre d'intervention sur l'interculturel présenté au Collège Maisonneuve en 2011. Elle participe également au premier laboratoire artistique d'Égo Éco en 2016, qui donne naissance au projet sur la ferme SageTerre. Elle réalise entre temps un voyage en Amérique Latine en sac-à-dos du Nicaragua jusqu'en Uruguay, son pays natal. Elle travaille aussi comme Chargé de projet dans plusieurs organismes communautaires à Montréal. Elle produit un EP que l'on retrouve aujourd'hui sur BandCamp nommé "Victoria Sound" et réalise la chanson thème d'Égo Éco "La Terre est malade" que l'on retrouve notamment dans plusieurs des vidéos d'Égo Éco.

274353281_1386902755072017_3549054577305471207_n.png

Annie Cayouette

Annie Cayouette est conseillère d’orientation depuis 12 ans. Elle offre des services actuellement à l’organisme La Sphère et en privé avec Devenir Consultations à Rimouski et en ligne. Elle a étudié au baccalauréat en psychosociologie des relations humaines puis a complété sa maîtrise en sciences de l’orientation. Elle est également en processus de formation en lien avec l’Ordre des psychologues du Québec pour obtenir le titre de psychothérapeute. Dans la question de l’orientation, elle s’intéresse particulièrement à l’éducation à l’orientation, c’est-à-dire à guider les personnes à faire des choix qui font du sens pour eux. Une vie sensée et autodéterminée est beaucoup plus susceptible d’être satisfaisante qu’une vie soumise aux injonctions, pressions et désirs des autres. La quête de sens est au centre de son approche par la considération de soi, des autres et de l’état du monde. Les consciences et les choix individuels façonnent le monde et nos structures collectives et c’est par l’affranchissement qu’on développe son pouvoir d’agir. Selon elle, il y a un travail de discernement à faire à propos de l’identité que l’on s’est construite par nos influences socio-culturelles et les croyances et perceptions que nous avons du monde. Cette activité d’affranchissement et de subjectivation demande un espace d’accompagnement privilégié pour porter un regard sur ces éléments fondamentaux à la base de tout choix de vie. Ce travail de discernement peut changer la donne de toute une vie et il est trop souvent peu abordée ou plutôt esquivée dans la question de son orientation de projet de vie.

273878869_835419621186725_7687344141944063417_n.jpg

Pascale Bergeron 

Pascale Bergeron est psychosociologue de formation. Elle anime, forme et accompagne des groupes depuis plus de 15 ans. Présentement chargée de cours au Département de psychosociologie et travail social de l’UQAR et doctorante en sciences de l’éducation, elle s’intéresse à la question de la relationnalité dans une perspective d’éducabilité du souci de l’autre et de la sollicitude chez les accompagnateur.trices. Sa pratique d’accompagnement est aujourd’hui teintée des approches corporelles, réflexives et dialogiques qui ont nourri et soutenu sa propre quête de sens et de mieux-être. Elle offre à son tour des espaces d’accompagnement qui placent les personnes, leur sensibilité propre et leurs aspirations, au coeur des processus de co-construction de sens et de connaissances.

autres collaborateurs

Elisabeth Gingras
Elisabeth Gingras
press to zoom
Marilyne Tessier
Marilyne Tessier
press to zoom
Maxime Gagnon
Maxime Gagnon
press to zoom
Mylène Paquette
Mylène Paquette

Rameuse océanique et porte-parole de Égo/Éco

press to zoom
Jean Bédard
Jean Bédard

Propriétaire Sageterre Fermier, philosophe

press to zoom
Alexandre Phanor
Alexandre Phanor

Consultant en gestion et marketing

press to zoom
Victoria Rodriguez
Victoria Rodriguez

Web designer 2018 , chanson thème et stage en coordination 2017

press to zoom
Lizzy Landers
Lizzy Landers

Stagiaire en action culturel Été 2018

press to zoom
Camille Rose
Camille Rose

Artiste invitée Récits de moments qui relient. Août 2018

press to zoom